La Polynésie Française

Géographie

La Polynésie Française s’étend sur 2.500.000 km2 d’océan, entre 7°50’ S (Motu One) et 27°36’ S (Rapa) et 134°28’W (Temoe) et 154°40’ W (Scilly). La Zone Economique Exclusive couvre environ 5.500.000 km2. Elle est composée de 118 îles, îles hautes volcaniques et îles basses coralliennes (84 atolls), regroupées en quatre archipels : L’archipel de la Société (Iles du Vent, Iles Sous-le-Vent) ; l’archipel des Tuamotu-Gambier qui s’étend sur 1.800 km avec 80 atolls de taille très variable, dont 41 sont habités : Rangiroa, le plus grand, occupe une surface de 1.800 km2 tandis que Tuanake ou Tepoto sud ne dépassent guère 2 km2 ; l’archipel des Australes et l’archipel des Marquises, à 1.500 km de Tahiti. Au sein de ce vaste Territoire, les terres émergées n’occupent que 3.430 km2 et les lagons environ 12.800 km2, soit un rapport de 80% de formations coralliennes, par rapport aux terres émergées. Les îles sont de superficie réduite : la plus importante, Tahiti, (1.042 km2) est 20 fois plus petite que la Nouvelle-Calédonie.

Vue aérienne de Mangareva - JPEG

Population

En 2007, la population polynésienne s’élevait à 264.736 habitants. La densité moyenne correspondante est de 66 hab./km2. Cette densité moyenne masque une inégalité très marquée dans la répartition de la population par archipel : 67 îles seulement sur 118 sont habitées, mais Tahiti et Moorea, soit 2 îles seulement, regroupent près des trois quart de la population. La zone urbaine de Papeete, qui s’étend sur environ 52 km2, soit 1% du Territoire, regroupe 65,4% de la population. Le taux d’accroissement naturel annuel, longtemps à 3%, est en légère baisse mais reste néanmoins soutenu (1.2% en 2007). L’accroissement démographique important, et qui porte sur un petit nombre d’îles, reste l’une des préoccupations majeures.

Enfants - JPEG

Economie

L’économie traditionnelle polynésienne, essentiellement agricole, est transfigurée dès 1964 par l’installation du Centre d’Expérimentation du Pacifique. Le PIB triple en 10 ans, entraînant de profondes modifications de la société polynésienne et le recul des activités traditionnelles : le secteur primaire occupait 59,4% de la population active en 1956, 11,8% en 1988. En 2007, le PIB par habitant était l’un des plus importants de la zone (24.643 $USD). L’activité économique est essentiellement tertiaire, notamment activités non marchandes (près de 30%), et les activités productives ne représentent qu’environ 10% du PIB. L’agriculture ne représente plus que 3% du PIB et le commerce 18,6%.

Organisation du Territoire

La loi organique n° 96-312 du 12 avril 1996 accorde l’autonomie à la Polynésie française. Les collectivités sont l’Etat, représenté par le haut-commissaire, le Territoire et les communes.

Présidence - Papeete - JPEG

• Le Territoire possède toutes les compétences, dans les domaines non réservés à l’Etat, en particulier les compétences en matière d’environnement. Les institutions territoriales comprennent l’Assemblée, le Gouvernement, et le Conseil Economique, Social et Culturel.
• Les communes (48) sont sous tutelle de l’Etat. Le Territoire est normalement compétent sur le domaine lagonaire. Toutefois il apparaît que le partage des compétences, de la souveraineté, de la domanialité, des réglementations entre l’Etat, le Territoire et les communes n’est pas toujours très clair.

Dernière modification : 17/02/2012

Haut de page